Zone membre

Identifiants perdus - Inscription

Marrakech : nouveaux lieux à découvrir

La plus petite galerie

http://www.contrastart-gallery.com/
 
Résidence Jassim (Avenue Mohamed V), vient d'ouvrir une galerie avec un ensemble de partis pris étonnants. D'abord la galerie est minuscule quand les autres privilégient les grands espaces ; ensuite ne sont présentées que des oeuvres de petits formats ; enfin les porteurs du projet ne souhaitent commercialiser que des oeuvres à prix accessibles. Pour son inauguration le jeudi 21 mai dernier, les protagonistes avaient réunis quelques oeuvres des différents artistes avec lesquels ils souhaitent travailler : que des choix judicieux. Par la suite, l'intention n'est pas de présenter des expositions collectives, sauf si elles sont réunies par un thématique commune.
 
Voici la profession de foi de Contrastart. A vous de voir, à vous de découvrir :
LIRE LA SUITE ...

L'appart - restaurant sénégalais

Après l'arrivée, depuis quelques années, d'une petite communauté sénégalaise, une lacune vient d'être comblée : un premier restaurant sénégalais a ouvert tout près de la Place Jemaâ el fna (Kennaria, dans le segment proche de Dabachi). On pouvait s'attendre à une déco exotique, esprit gargotte (genre : Mama Africa), c'est plutôt un ligne design qui est jouée,  avec beaucoup de bois, façon acajou. On peut se sentir à l'étroit, avec presque l'impression d'être dans un bateau (les plafonds bas, les escaliers raides, les garde-corps en inox)... mais, surprise, il y a trois niveaux.

La musique et l'esprit festif afro semblent aussi avoir été oubliés mais ceux qui ont voyagé en Afrique noire retrouveront avec plaisir le poulet Yassa, le mafé au boeuf... ; les autres découvriront. Compter 150 à 200 Dh pour un repas complet avec boissons.

13 à table

Pour passer de la réalité virtuelle à un espace de rencontre et de convivialité, ZwinUp a ouvert une table d'hôtes. 13 à table est situé dans le quartier Bab Doukkala, au 13, derb sidi Lahcen ou Ali. En partant de Dar el Pacha, c'est le 4ème derb à droite en allant vers Bab Doukkala. Contact : 06 04 04 49 12

http://13atable.blog4ever.com/

L'originalité de la proposition est de recevoir en table commune, pour favoriser les rencontres, les échanges. Parfois, nous proposerons des évènements, des rencontres thématiques avec des artistes, suivi d'un repas partagé.

Diners de cuisine marocaine.

Recettes rares avec Yamna.
Nouvelle cuisine marocaine avec Mustapha Bazadi.
Sur réservation avant 15h au 06 04 04 49 12.
Repas servi à 20h. Accueil autour d'un coktail fruité à partir de 19h30.
150 Dh, tout compris. (coktail, menu, eaux, thé ou café).

Le dimanche : cantine des amis
Repas à 70 Dh, pour les rencontres, la convivialité.

Riad Swaka : à l'ombre du palais...

Après avoir remis à flot le riad Samsli,  Walter, un franco italien, a repris le riad Swaka, un riad qui n'avait jamais décollé... Ce riad, très discrètement niché au fond de derb jamaâ, à partir de Tarik Bahia, profite d'une des vue parmi les plus plaisantes de la médina de Marrakech puisqu'il cotoie le jardin à l'entrée du Palais Bahia. De superbes palmiers de Washington encadrent la terrasse, avec le Palais en toile de fond... Ravissant.

05 24 39 06 75
www.riadswaka.com

Dar 73, tout proche de la synagogue

Malgré la crise, de nouvelles maisons d'hôtes ouvrent encore. Ces projets, pensés avant ces années difficiles cherchent à trouver leur place. Après les riads très traditionnels, et parfois excessivement orientalistes, les nouvelles adresses sont souvent plus modernes, épurées, soignées...

A priori, avec sa porte restée dans son jus, et malgré sa toute proximité avec la synagogue du Mellah ancien,  Dar 73 pourrait passer inaperçu. Pourtant, il suffit de lever les yeux pour pressentir une adresse remarquable. De fait, à l'intérieur, entre agencement et détails pratiques, tout a été pensé avec minutie. On offre ici les services devenus incontournables : spa, table d'hôtes, jacuzzi, solarium..., services également accessibles aux visiteurs extérieurs. Sur fond blanc, on a décliné un charmant camaïeu de gris, de beige et de bronze, tout à fait dans l'air du temps.

L'équipe est toute marocaine,  chaleureuse et impliquée...
Dar 73

La terrasse de la Médersa

Depuis quelques années, la tendance pour les cafés, est de s'installer en terrasse de kissarias. C'est un moyen de profiter du soleil en toute saison, d'échapper à la cohue de la médina, et de s'offrir un peu de perspectives. Peu remarquée jusqu'ici, la Terrasse de la médersa mérite la découverte. D'une part, comme son nom l'indique, elle surplombe la médersa ; celle-ci offre un jeu de volumes, de toitures en tuiles de différentes couleurs, et comme elle a été rénovée au début du millénaire, elles offre un cadre charmant à la Terrasse. D'autre part, le fondouk où est installé la terrasse, lui aussi rénové, est un de ce ces lieux authentiques où des artisans sot encore en activité. Enfin Younes et Hamed sont charmant, prévenant...

Accès : dépasser la Médersa ; c'est à 30m en direction du Fondouk, du Musée de la photographie...

Monsieur michelin

Il y a eu la vague des riads, puis celle des designers... Thierry Coudert appartient à un mouvement plus marginal, celui des artisans qui s'installent à Marrakech. Bijoux, accessoires vertimentaires, sacs, objets décoratifs... chez Monsieur michelin, on trouve une multitude d'objets très créatifs à partir de récupération de chambres à air. Naturellement, il a voulu installer son atelier à Riad Zitoun el Kedim puisqu'il y a avait déjà là une sorte de corporation d'artisans qui récupèrent et recyclent des pneus. Le nom de la boutique s'est imposé de lui-même car c'est ainsi que les autres artisans de la rue l'avait surnommé quand il n'était encore qu'à la prospection d'une boutique...

Dès le départ le bouche à oreille a immédiatement fonctionné et il se réjouit d'avoir fait le choix du Maroc, de Marrakech, une ville qui a une "bonne énergie"...

Notez : Après une pause de deux mois, Thierry cherchait une autre boutique pour être moins à l'étroit ; finalement, avec le départ de son voisin, il a pu restituer à son atelier sa dimension originale et donner une nouvelle et vraie visibilité à ses créations. A Riad Zitoun el Kedim, donc.

 

La kissaria des créateurs

Parmi les nouvelles adresses qui se sont imposées dans la médina, la Terrasse des épices, est sans doute le concept le plus étonnant : aménager un café sur une terrasse, perchée sur une kissaria,  perdue au fin fond de la médina, il fallait oser. Mais après le succès du Café des épices (même propriétaires), il était plus facile de déplacer le public. Un superbe décor, simple mais de très bon grût et innovant, a fait le reste… L'adresse est très appréciée en hiver quand on cherche un endroit au soleil, mais aussi l'été, en fin d'après midi, pour prendre l'air.

Plus étonnant et encore méconnu, la kissaria en question est en train de connaître une véritable métamorphose. Plusieurs créateurs se sont installés au premier étage: Sissi Morocco, un dimanche au soleil, Argane et bain, la maison Bahira, etc… A chaque fois, Il y a un vrai concept, une vraie originalité. Pour la plupart, ce sont des boutiques qui servent de vitrine à des créateurs, et quelques autres commerçants réunissent des objets de provenance diverses, autour d'une thématique : des fringues, des produits cosmétiques, de la déco… Une dizaine de petites boutiques sont présentes et d'autres sont sur le point d'ouvrir. Autre particularité : si le souq est un univers exclusivement masculin, ici, "les petites boutiques" sont toutes tenues par des femmes. A découvrir !

LIRE LA SUITE ...

Météo à Marrakech

212 Cafe Arabe photo 2