Zone membre

Identifiants perdus - Inscription

Marrakech : guide des musées et monuments

Souk Kessabine, façon art brut

Les souks sont encombrés de toiles de pseudo artistes représentant inlassablement des kasbahs, des femmes voilées, des scènes de rues et tous les clichés folkloriques qui peuvent séduire les touristes lambdas... Mais à l’entrée du Souk Kessabine (à quelques pas du Café de France, en face, en remontant vers Dabachi), se trouve une œuvre qui mérite absolument le détour. Une fresque y est dressée en hommage à la famille royale. Elle est en construction depuis des mois, et en extension permanente, déborde vers la rue, s’enfonce dans le souq…

LIRE LA SUITE ...

Le patrimoine de Guéliz

(article généreusement proposé par Dar Zampa)

Capitale du tourisme culturel par excellence, Marrakech attire principalement par sa médina à laquelle on reconnaît un intérêt historique évident : sa place Jemaâ el Fna, un des symboles de la ville inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, et, dans une moindre mesure, sa palmeraie aux tristes palmiers qui n’a à offrir que luxueuses villas, palaces et golfs pour une clientèle en mal d’exotisme. S’il y a actuellement un intérêt pour la "ville nouvelle" construite sous le Protectorat français, il ne concerne malheureusement pas son aspect architectural et patrimonial mais plutôt sa vie économique "à l’occidentale".

Depuis quelques années, le patrimoine récent de la ville de Casablanca s’est vu sauvegardé et mis en valeur touristiquement, grâce, notamment, à l’action de l’association de sauvegarde du patrimoine Casamémoire.

Marrakech, contrairement à la capitale économique, ne bénéficie pas d’une telle attention car la ville ocre posséderait suffisamment de ressources touristiques et patrimoniales et serait mise en avant pour son caractère « authentique » et sa culture vivante...

LIRE LA SUITE ...

Des nouveaux lieux à visiter

Vous avez l’habitude de recevoir des amis, des clients réguliers à Marrakech mais vous avez parfois l’impression qu’ils ont fait le tour, que vous n’avez rien de nouveau à leur présenter. Pourtant, régulièrement, de nouvelles adresses apparaissent. Il ne s’agit pas ici des nouveaux restaurants et cafés, mais bien de ces lieux qui relèvent du patrimoine ou de la culture, et qui servent de locomotives au tourisme.

Le Musée Boucharouite : Ouvert depuis plus d’un an, en hit parade sur TripAdvisor des lieux à visiter, ce musée reste encore méconnu. Patrick, un collectionneur passionné de ces tapis un peu méprisés  parce que faits de morceaux de tissus recyclés, possède une collection exceptionnelle et d’une étonnante modernité. Mis en parallèle avec des tableaux contemporains, on mesure comment ces pièces créées par des femmes souvent anonymes se révèlent d'une étonnante modernité.
En faisant le choix de maintenir son ancienne maison d’hôtes dans sa configuration initiale, il a permis une scénographie originale, beaucoup moins ennuyeuse que celles pratiquées par les musées conventionnels.
Désormais : le café du Musée Boucharouite est ouvert et propose des en-cas en terrasse à prix doux.

Le Musée des Bijoux : Après une première tentative qui avait fait long feu, le musée des bijoux à réouvert. Ce musée qui se veut avant tout didactique, en présentant les différentes régions du Maroc et les styles spécifiques de bijoux. En terrasse, un très agréable espace de restauration est aussi proposé.

LIRE LA SUITE ...

Musée Mathaf Farid Belkahia

Le musée Mathaf Farid Belkahia  abrite une exposition durant toute année, une exposition qui retrace les différentes périodes et influences artistiques de son oeuvre, avec un large aperçu sur ses multiples expressions artistiques et la variété des supports et matériaux qu'il a utilisés tout au long de sa carière. 

C’est à côté du MUSEE DE LA PALMERAIE et bien fléché depuis la route de FES à gauche juste avant ATACADEO
http://fondationfaridbelkahia.com/mathaf/
 
Farid BelKahia : Il a fait des études à paris et en Tchékoslovaquie. De retour au Maroc en 1962 il est nommé directeur de l'école des Beaux-Arts de Casablanca, fonction qu'il assume jusqu'en 1974. Il commence à cette époque à travailler le cuivre. Il participe en 1966 à la revue Souffles et organise en 1969 une grande exposition sur la place Jamaâ El Fna de Marrakech et à Casablanca. Après 1974 il se consacre entièrement à son art, utilisant pour ses œuvres le cuivre, la peau, les bois découpés, les colorants naturels, recréant, notamment à partir des signes berbères, des symboles graphiques universels. « Le henné, la peau, ce sont mes souvenirs, ma grand-mère, le milieu dans lequel j’ai grandi, les odeurs que je connais. », confie-t-il. Belkahia impose l'idée d'une peinture indépendante de l'héritage colonial et instaure des valeurs contemporaines qui vont influencer des générations d'artistes au Maroc et lui donner une présence internationale. 

Anima

Crée par l'artiste autrichien André Heller, le jardin Anima s'étend sur deux hectares. Il est situé à 25 kilomètres de la ville ocre, sur la route de l’Ourika. La création de ce lieu a demandé plusieurs années de travail. Comptez 120 dirhams pour les touristes, et 60 dirhams pour les Marocains et résidents et gratuit pour les moins de 12 ans. Des navettes pour se rendre au jardin partent du parking de la Koutoubia.

En 2008, André Heller a acheté un terrain de 8 hectares, alors complètement en friche. L'année suivante, la construction des bâtiments a débuté sous la supervision de l'architecte Carmen Wiederin. En 2010, Heller et Gregor Weiss, consul honoraire d'Autriche, commencent la conception du jardin. une salle est construite pour accueillir des expositions. L'une d'entre elles, permanente, est consacrée au peintre allemand Hans Werner Geerdts, qui s'était installé à Marrakech au début des années 60 avant d'y décéder en 2013. Les deux autres salles présenteront des expositions temporaires qui changeront tous les trois mois.

Le jardin secret

Le 20 mars 2016 : ouverture au public d’un palais rénové à Mouassine configuré en deux riads (l’un est constitué de deux pavillons anciens et l’autre avec deux pavillons contemporains avec un superbe jardin exotique de facture très moderne). Pour l'instant, iIl n’y a pas énormément de choses à y voir de didactique en dehors du système d’irrigation, mais  c’est un lieu superbe avec un café pour se poser et apprécier l’harmonie du lieu.
http://www.lejardinsecretmarrakech.com/fr/

Découvrez sur ce blog, la mise en place des jardins :

http://www.tomstuartsmith.co.uk/now/blog/secret-garden-of-marrakesh-iv#.Vva0WNLJzEY

 

Maison de la photographie

La Maison de la photographie de Marrakech est  située en plein cœur de la médina, à 200 m de la médersa Ben Youssef. Elle rassemble une collection de photographies anciennes, correspondant, essentiellement, des orignes de la photo, à la fin du protectorat.

LIRE LA SUITE ...

Musée Boucharouite

Ce nouveau musée vient enrichir l’offre des lieux à Marrakech que vos clients auront à cœur de découvrir. Hébergé dans un riad de charme, et consacré aux arts populaires, ce musée possède quelques antiquités, une belle collection d’iconographie de Mohamed V. Il révèle en particulier une superbe collection de tapis boucharouites (tapis fait du recyclage de vêtements mis au rebus) et Zindekh (tapis brodés,  réalisés sur une trame de sacs de céréales en matière synthétique).

Depuis plusieurs années le propriétaire avait acheté auprès de bazaristes avertis des pièces parmi les plus remarquables pour les présenter en Europe. L’idée d’un Musée est venue fortuitement, au moment où il envisageait de mettre en vente son riad. C’est en passionné, et avec beaucoup de gout, qu’il a changé la fonction de sa maison, tout en lui conservant l’esprit d’une demeure.

Ces tapis sont souvent considérés comme un artisanat mineur ; l’exploration de cet étonnant musée révèle, au contraire, le talent insoupçonné d’artistes inconnues nichées dans le Haut Atlas. La scénographie, la proximité avec des toiles contemporaines, mettent en exergue l’étonnante modernité de toutes ces œuvres.
A découvrir absolument !

Le Musée Boucharouite est situé au 107, derb el cadi (bonne signalétique) à Azbest.
De la place des Epices (Rahba Khédima) remonter vers le nord ; au niveau du marché berbère (fruits et légumes) au lieu de tourner à gauche vers la Médersa Ben Youssef, vous tournez à droite ; vous prenez ensuite le deuxième derb à droite, en face la mosquée Azbest.
Entrée 40 Dhs (gratuit pour les moins de 16 ans)
Ouvert de 9H30 à 18H00. Fermé le dimanche et en août.
Salon de thé avec encas.

0524 38 38 87 – museeboucharouite@gmail.com

Voir aussi l'article du blog de Dar Zampa

Sidi Ghanem

Voilà une zone industrielle que rien ne prédestinait à devenir le quartier "branché" de la ville de Marrakech, celui des galeries, des designers, des décorateurs...

LIRE LA SUITE ...

Douiria Mouassine

Patrick Manac’h & Hamid Mergani, les propriétaires de la Maison de la photo ont rénové une magnifique douiria située dans le quartier saâdien – XVIe siècle -  de la Fontaine Mouassine. Il s'agit d'un appartement de réception, un joyau de l’architecture privée à Marrakech, du 17 et 18e siècles. Cette douiria a été acquise initialement pour un usage privé. Très vite, en engagant le rénovation, sous les plâtres et derrière les faux plafonds, il est apparu qu'il subsistait des vestiges remarquables, méritant une ouverture au public. Le chantier de restauration, long et patient, a commencé en décembre 2012, et a demandé un soin inouï.

La Douiria Mouassine a conservé la totalité de ses ornements et  la restauration a révélé, sous les repeints et les plâtres, la gamme chromatique d’origine, les pigments naturels exceptionnellement lumineux  du décor.  Il s’agit d’un rare décor visible dans cet état.  L’art de recevoir autrefois  à Marrakech y apparaît dans sa splendeur.

La douiria comprend un appartement principal avec deux alcôves, trois chambres (dont une avec une des rares cheminée de ventilation existant encore à Marrakech), une terrasse accessible.

Situation : 5, Derb El Hammam (place Fontaine Mouassine, entre la fontaine et la mosquée ; aller au fond du premier segment de rue).
Ouverture tous les jours, sauf le vendredi, 10h à 18h
Website:  www.douiria.com

Météo à Marrakech