Zone membre

Identifiants perdus - Inscription

Marrakech : guide des musées et monuments

Douiria Mouassine

Patrick Manac’h & Hamid Mergani, les propriétaires de la Maison de la photo ont rénové une magnifique douiria située dans le quartier saâdien – XVIe siècle -  de la Fontaine Mouassine. Il s'agit d'un appartement de réception, un joyau de l’architecture privée à Marrakech, du 17 et 18e siècles. Cette douiria a été acquise initialement pour un usage privé. Très vite, en engagant le rénovation, sous les plâtres et derrière les faux plafonds, il est apparu qu'il subsistait des vestiges remarquables, méritant une ouverture au public. Le chantier de restauration, long et patient, a commencé en décembre 2012, et a demandé un soin inouï.

La Douiria Mouassine a conservé la totalité de ses ornements et  la restauration a révélé, sous les repeints et les plâtres, la gamme chromatique d’origine, les pigments naturels exceptionnellement lumineux  du décor.  Il s’agit d’un rare décor visible dans cet état.  L’art de recevoir autrefois  à Marrakech y apparaît dans sa splendeur.

La douiria comprend un appartement principal avec deux alcôves, trois chambres (dont une avec une des rares cheminée de ventilation existant encore à Marrakech), une terrasse accessible.

Situation : 5, Derb El Hammam (place Fontaine Mouassine, entre la fontaine et la mosquée ; aller au fond du premier segment de rue).
Ouverture tous les jours, sauf le vendredi, 10h à 18h
Website:  www.douiria.com

Dar Chérifa

Dar Chérifa est un café littéraire mais aussi un espace culturel qui accueille des expositions,  des évènements littéraires ou musicaux, des ateliers de calligraphie… dans un cadre intimiste.

LIRE LA SUITE ...

Al Maqam, résidence d'artistes

Loin de la fureur de Marrakech, en retrait de Tahanaout, Mohamed Morabiti, artiste peintre, a créé une résidence d'artistes avec restaurant et galerie, pour leur permettre  de se rencontrer, de développer leur art et les accompagner dans leur processus de création.

LIRE LA SUITE ...

Jemaâ el fna

Jemaâ El Fna (ou, selon les orthographes : Djemâa el fna, Jamma el fna,…) est, depuis la fondation de la ville, la principale place de la médina de Marrakech, l’âme de la ville, un lieu de commerce et de spectacles, là où on vient se faire servir un thé ou dîner entre amis.

LIRE LA SUITE ...

Jardin Majorelle

Le jardin Majorelle est un des sites les plus visités de Marrakech. Ce jardin est de taille modeste (1 hectare), particulièrement soigné, et caractérisé par un travail de couleur exceptionnel : amis photographes, vous vous en donnerez à cœur joie ! Quand  Marrakech gagne ses températures les plus chaudes, c’est un havre de fraîcheur incomparable…

 

LIRE LA SUITE ...

Musée Tiskiwin

Bert Flint, le fondateur du Musée Tiskiwin, était un professeur hollandais d’histoire de l’art.  Passionné par le Maroc, il a été un des premiers à s’intéresser à l’art populaire, aux traditions berbères et touaregs, aux origines africaines de Marrakech.

LIRE LA SUITE ...

Musée berbère

Ce sont presque 600 objets berbères qui sont rassemblés ici : des bijoux, des costumes, des tissages, des armes, des tapis, des instruments de musique, mais également des objets du quotidien, de fêtes ou de cérémonies...

LIRE LA SUITE ...

Les remparts de la médina de Marrakech

Bab debbagh , médina de Marrakech

Sur 19 kilomètres, avec 200 tours, 27 portes (bab) dont 9 monumentales, les remparts  de Marrakech forment une imposante enceinte de pisé d'argile. 

Le tracé actuel des remparts date du XVIIIème siècle ; à cette époque la Zouïa Sidi Bel Abès et le quartier né à ses environs ont été intégrés, ainsi que, le mellah, Bab Hmar. Les murs font entre 6 et 8 de haut, entre 1,40 et 2 m de large.

Les trous qui ornent les pans de murs sont tout simplement liés à la technique de construction du pisé : ils correspondent à l'emplacement des traverses de bois supportant le coffrage ; non obturés, ils permettent l'accrochage des échafaudages pour les travaux d'entretien.

Petit tour d'horizon des différentes portes....

LIRE LA SUITE ...

C215, graffeur français

C215,  graffeur français parmi les plus populaires, (Christian Guémy, de son vrai nom) a laissé sa trace sur une porte de la médina. Ses sujets de prédilection sont l'enfance et les laissés-pour-compte, des silhouettes, des visages.... Son style est coloré. Les dimensions de ses oeuvres demeurent à l'échelle humaine, ne réalisant pas de murs peints de très grandes dimensions. Il travaille au pochoir.

On peut passer devant sans la remarquer. L’art, quand il n’est pas installé aux cimaises d’une galerie ou d’un musée peut laisser indifférent… Et cette petite fille, justement, est tellement dans la retenue, la discrétion…

C215 a graffé à Fès, Essaouira, Mirleft, Casablanca...

street art dans les rues de Marrakech par C215

En face l’entrée de Dar Bellarj, sur la porte du four du hammam…

Pour en savoir plus : interview dans Libération

 

Note : un autre graffiti, aujourd'hui presque effacé, se trouve en face la Maison de la photo, à 20m en direction du Mokef...

Pour les amateurs, découvrez sur facebook une page consacrée au Street Art au Maroc

Dar bellarj valorise le patrimoine vivant

Tout près de la Médersa Ben Youssef, se trouve une fondation qui, depuis 2000, fait un travail formidable pour valoriser et perpétuer le patrimoine vivant de la médina. Voilà un des rares lieu cuturel de la ville de Marrakech qui a su s'ouvrir à tous les publics : les familles présentes dans la médina depuis des générations, d’une part,  et les nouveaux résidents d’origine étrangère, d’autre part, et cela, quelque soit l’âge ou le niveau social...

LIRE LA SUITE ...

Météo à Marrakech