Zone membre

Identifiants perdus - Inscription

Marrakech : guide des coutumes et traditions

Boujloud, l'Halloween berbère

Ceux qui ont été se promener dans le haut Atlas dans les jours qui suivent l’Aid el Adha (la fête du mouton) se sont peut-être retrouvés nez à nez avec un groupe de jeunes avec instruments et personnages déguisés de peaux de chèvres, de masques de monstres, ou le visage grimé en noir. C’est Boujloud.

LIRE LA SUITE ...

Le printemps des caroubiers

En traversant Marrakech, et plus précisément en traversant les parcs qui séparent la médina de Guéliz, si vous n'êtes pas cloitrés dans votre voiture, ni asphixié par les gazs d'échappement, durant les mois d'octobre et novembre, vous avez peut-être été intrigué par une odeur insolite. Cette odeur très suave qui évoque plus des odeurs corporelles, très intimes, est bien une floraison : celle des caroubiers...

LIRE LA SUITE ...

Dar Bellarj, et les rencontres humaines

Voilà un des rares lieux à Marrakech où les marocains du quartier et des étrangers parviennent à se côtoyer et se rencontrer. Comment cette formidable alchimie a-t-elle pu se construire ? Retour sur une expérience humaine passionnante…

Susanna Biedermann et Max Alioth, un couple suisse, avaient été séduits par Marrakech et voulaient utiliser leur fortune pour contribuer à perpétuer la culture vivante, populaire, qui faisait l’âme de la ville. Après quelques déboires administratifs, des malveillances, qui ont manqué tuer dans l’œuf leur généreuse initiative, Suzanne et Max se sont posés quelques mois pour réfléchir si cela valait la peine de continuer l’aventure. La force de continuer, ils l’ont trouvé grâce à l’équipe qu’ils ont rassemblée autour de ce projet et qui les avaient soutenus de toutes leurs forces. Cette première épreuve avait finalement permis de construire une équipe soudée.

LIRE LA SUITE ...

BERGEG *

* l’espion…

Voilà une tradition bien marrakchia qui consiste à surveiller tout le monde et tout ce qui se passe,  et à « cafter » le cas échéant ; l’œil de Moscou, version locale, en quelque sorte. Il y a les pros, bien sûr, mais c’est un jeu auquel tout le monde participe. Quand vous passez dans la rue, on vous apostrophe d’un « hé ! le marrakchi ! », voire du nom du quartier où vous habitez,  pour bien vous faire comprendre que vous n’êtes pas incognito. Si vous restez une énigme pour celui qui tient le mur, il vous interpellera d’un « Que cherches-tu ? » ou d’un « Fil radi ? » (où vas-tu ?) pour soulager sa curiosité. Vous pouvez voir cela comme une terrible indiscrétion… où l’art de ne pas se montrer indifférent. C’est selon…

Un peintre marrakchi qui aimait représenter la place, remplaçait les personnages par des yeux : c’est vous dire ! Il existe d’ailleurs de nombreuses blagues sur le sujet et on s’étonne que l’UNESCO n’ait pas songé à inscrire ce pittoresque usage au patrimoine immatériel de l’humanité…

Si Marrakech jouit d’une relative sécurité, alors qu’elle a toutes les raisons d’exciter quelques extrémistes (c’est une des villes du monde arabe parmi les plus tolérantes), c’est en partie à cet usage qu’on le doit. Mais, depuis l’épisode Argana, les autorités ont sans doute trouvé que ce n’était pas suffisant pour notre sécurité et des « bergegs» ont fleuri aussi sur de nombreux bâtiments de la place. Alors, vous n’avez plus le choix : Souriez ! Vous êtes filmés…

Ramadan expliqué aux infidèles

Le mois sacré de Ramadan est non seulement un des cinq piliers de l’islam, mais c’est aussi le rite suivi avec la plus grande ferveur. Beaucoup de paradoxes entourent ce temps privilégié : ce mois de jeûne est aussi un mois des excès de table ; mois de piété effective et de retrouvaille familiale, il est celui où les altercations dans la rue, les accidents connaissent un pic vertigineux… Petit tour d'horizon des us et coutumes...

LIRE LA SUITE ...

Langue berbère et langue arabe

Contrairement à une idée reçue, le partage entre langue berbère et langue arabe n'est pas un ethnique mais social. Ce n'est pas les arabes qui ont introduit leur langue car ils n'étaient que quelques milliers, mais principalement les fondateurs de Marrakech, des maures, par volonté religieuse...

LIRE LA SUITE ...

Du bon usage des interdits

Tolérance, interdits et liberté personnelle au Maroc. Pour se comprendre, au-delà des préjugés...

LIRE LA SUITE ...

Sonorités marchandes

vendeur ambulant dans Marrakech

Pour trouver un commerçant, il faut ouvrir l'oeil et, parfois, simplement tendre les oreilles. Voici comment les marchands ambulants interpellent les chalands à Marrakech...

LIRE LA SUITE ...

Les habitants de la place

Les halquas de la place jemaâ el fna et mouvement de foule

La place Jemaâ el fna est occupée par différentes populations qui se croisent sans trop se mélanger. L'usager averti s'oriente en conséquence, choisissant (ou évitant !) certains espaces à d'autres...

LIRE LA SUITE ...

Les nouveaux cafés

Des cafés-restaurants d'un style nouveau ont fait irruption dans la médina de Marrakech. Bons marchés et avec une déco soignée, ils inventent une nouvelle convivialité...

 

LIRE LA SUITE ...

Météo à Marrakech