Ces dernières années, la communauté sub-saharienne a explosée à Marrakech. C’est l’indicateur local d’un mouvement global : l’Afrique est en plein boum démographique mais la croissance n’est pas à la hauteur et les changements climatiques fragilisent certaines régions. Tous les sub-sahariens ne sont pas de migrants : il y a de nombreux étudiants, d’autres font du business et de fréquents aller-retour ; il n’y en a encore qui ne font que du tourisme…

Mustapha Diope est venu au Maroc juste par envie d’aller voir ailleurs ; pour les Sénégalais, la meilleure manière de se dépayser à moindre coût et sans problème de visa, c’est de venir au Maroc. Un premier job à Casa, lui a permis de prolonger son séjour ; en découvrant Marrakech et son flot de touristes, Mustapha a eu envie d’exploiter son savoir-faire ; depuis dix ans, il faisait déjà de la confection pour femmes avec, à côté, un peu de création.

Cette fois-ci, il a pu exploiter tout son côté créatif en lançant la marque Tapha: des vêtements d’occasion customisés avec des tissus africains, des jeans superbement transformés en sarouels, des bijoux… Il touche des migrants qui ont envie de s’habiller afro et branché, des artistes en quête de tenues de scène originales, des touristes…

Quelques types qui font des fréquents allers-retours vers l’Europe dealent parfois quelques fringues, une boutique de créateurs à Essouira le défend tandis que, ici, sa boutique à Marrakech est des plus insolites : quelques porte-manteau accrochés au coin d’une rue à deux pas du bakchich Café où il a, d’ailleurs, établi son Q.G. Vous le croisez peut-être sans le connaître : ses rastas improbables sont sa signature de créateur…

Marrakech est une ville ouverte au monde ; les créateurs du monde entier y trouvent de l’inspiration. Et par eux, la ville se métisse…

 

 

Quelques types qui font des fréquents allers-retours vers l’Europe dealent parfois quelques fringues, une boutique de créateurs à Essouira le défend tandis que, ici, sa boutique à Marrakech est des plus insolites : quelques porte-manteau accrochés au coin d’une rue à deux pas du bakchich Café où il a, d’ailleurs, établi son Q.G. Vous le croisez peut-être sans le connaître : ses rastas improbables sont sa signature de créateur…

Marrakech est une ville ouverte au monde ; les créateurs du monde entier y trouvent de l’inspiration. Et par eux, la ville se métisse…