Quand la maison achetée est en très mauvais état, l’entrepreneur doit vérifier les poutres des linteaux et  des planchers, les étanchéités des terrasses, refaire les réseaux, tous les enduits, les plâtres, les revêtements de sols, les menuiseries, les peintures… Dans bien des cas, il est préférable de reconstruire. Certes , il y a un surcoût de 12% environ (9000 Dh contre 8000 Dh le m² pour un travail de qualité) mais ce surcoût peut être largement compensé par de nombreux avantages :

– une étanchéité sur les fondations pour supprimer les problèmes d’humidité qui dégradent les enduits et les peintures
– rehausser le rez-de chaussée un peu au-dessus de la rue (les matériaux de démolition qui ne sont pas recyclés peuvent être enfouis sur place)
– avoir des pièces fonctionnelles (chambre qui fasse au moins 2m50 de large, cuisine qui communique directement avec la salle à manger, etc…)
– concevoir des réseaux cohérents (superposer salles de bain, sanitaires et cuisine)
– gagner de l’espace (avoir des murs épais protège du froid et de la chaleur mais est inutile entre les pièces ; certaines pièces sont parfois inutilement longues…)
– intégrer la climatisation et le chauffage dans le plan de construction

Même avec une ossature béton, l’idéal est bien sûr de recycler les briques, la terre de démolition sous forme de briques crues, plutôt qu’évacuer les gravats et remplacer par des moellons de ciment. La terre offre en effet de multiples avantages : elle est plus isolante et possède une bonne inertie ; c’est un matériau qui respire : une maison en terre dégage toujours une meilleur énergie, une meilleure atmosphère.

Ainsi, même si le prix initial est légèrement supérieur, il est possible d’avoir une maison beaucoup plus fonctionnelle, confortable, et qui coûte beaucoup moins chère en entretien, climatisation et chauffage. Après une dizaine d’années, les économies générées sont supérieures au surcoût initial. Une maison bien pensée n’est plus une charge mais un placement durable.

Quels choix d’énergie ?

Au Maroc l’électricité est aussi chère qu’en Europe et représente donc un coût disproportionné pour le pouvoir d’achat local. Le gaz, actuellement soutenu par la Caisse de compensation, risque de fortement augmenter. La prudence est de prévoir, dès la construction, les modes de climatisation, de chauffage, d’eau chaude, d’éclairage pour tendre vers la plus faible consommation. Ainsi il est préférable d’envisager :
– des éclairages par leds, et des ouvertures suffisantes dans les pièces de vie, pour diminuer considérablement les frais d’éclairage.
– des systèmes d’obturation (volets, stores, voilages) et des cheminées de ventilation pour climatiser naturellement la maison.

Darchimed

C’est un réseau de professionnels, initié par ZwinUp, et qui souhaitent privilégier l’habitat écologique. Darchimed a imaginé un concept de riads s’appuyant sur plusieurs idées fortes :
– un patio décentré pour gagner encore plus l’espace (au moins 10% d’espace en plus !), et permettre un aménagement plus fonctionnel des pièces
– un escalier central plutôt que des coursives pour plus d’intimité entre les habitants
– un système de ventilation naturelle grâce à des murs végétalisés et des cheminées d’aération
www.darchimed.com
futurible100@gmail.com et 06 04 04 49 12

En conclusion 

Le logement est le premier budget des familles, et aussi celui qui le plus grand impact sur la qualité de vie. Les appareils électriques de chauffage et de climatisation sont économiques  à l’achat et facile à faire fonctionner, mais ruineux à l’usage et peu confortables. Il est primordial  de ne pas sacrifier à l’apparat et les effets de mode, mais d’avoir une vision globale, à long terme, et choisir en priorité : le confort, la qualité de vie, l’économie à long terme, et une gestion durable de votre patrimoine.

Details

Email:

-