Pierre Mérat est photographe professionnel depuis 1988.

Très tôt, et en dépit de son manque d’expérience, on lui demande de réaliser la reproduction de tous les tableaux du Musée d’Art Figuratif de Fontainebleau. Ainsi introduit dans le marché de l’art, c’est dans ce domaine qu’il fera ses classes réalisant des prises de vues pour de nombreux commissaires-priseurs, experts, galeries et musées jusqu’en 2002.

Parallèlement à cela, Pierre Mérat s’intéresse aux peuplades du monde entier : En 1994, Pierre Mérat connait son premier grand frisson photographique. Il passe plus de deux mois au contact des Inuit de la Terre de Baffin. Certaines des photos de ce reportage, figurent dans le livre “ Déserts du monde ”, édité par Solar pour Géo, en 2002.

En 2003, il est de nouveau attiré par le reportage ethnique et réalise, au Niger, une série de photos pour sa première monographie “ L’Eau des Touaregs ”. En appui d’une exposition itinérante, ce livre était destiné à recueillir des fonds pour une ONG touarègue oeuvrant à la construction de puits dans le massif de l’Aïr.

2005 est l’année de sa première rencontre avec les tanneurs de Marrakech qui travaillent à Bab Debbagh dans une tannerie constituée de cuves à ciel ouvert où flotte une odeur de pestilentielle charogne. Les tanneurs sont des foulons qui travaillent la peau, immergés jusqu’à la taille dans des bains chargés de fiente de pigeon, de solutions de métaux lourds et de teintures naturelles ou artificielles. Pierre y retournera en 2007 et 2009 afin de s’approcher au plus près de ces hommes si mal considérés par la société et à l’espérance de vie très courte.

https://www.facebook.com/PierreMeratPhotographie

 

             

Details

Email:

-