La qoubba el-Baadiyn (variante : Barudiyyin) ou almoravide  est un élément de l’édifice religieux de Marrakech érigé en 1117 par Ali Ben Youssef (fils du fondateur de Marrakech), la mosquée dite “de terre” avant d’être dédiée au fondateur de la ville. Il constitue l’unique vestige de la dynastie des Almoravides.

La qoubba (coupole)  était le centre d’ablution pour les croyants se rendant à la mosquée. Le complexe, en activité pendant plusieurs siècles, était en outre l’une des premières fontaines de la ville de Marrakech et assurait donc l’approvisionnement en eau de la population et de ses animaux.

Les trois fontaines et le centre d’ablution étaient alimentés par un système de galeries souterraines (khettaras) qui se terminaient dans une citerne d’où des tuyauteries intérieures en bronze amenaient l’eau aux bassins.

Le monument se caractérise aussi par ses arches finement ciselées et son plafond, ce qui en fait une référence en matière d’art almoravide.

Plus étonnant est la fonction historique que représente ce petit monument dans l’édification de Marrakech ; en effet, c’est le point précis qui a servi au premier tracé des remparts de la ville ; les premières 12 portes ayant été placées symétriquement par rapport à la Qoubba. A ce titre, il peut réellement être qualifié de “coeur” de Marrakech.
Voir : Ordre secret de Marrakech

 

Details

Email:

-