“Des figures émergent d’un tourbillon de couleurs comme les masques d’un carnaval bigarré. Un ouragan de couleurs anime un autre tableau d’une véhémence inarticulée. Un gros chat repu occupe le premier plan rejetant derrière un autre, maigre et craintif…”

Karim Marrakchi, comme son nom ne l’indique pas, est casaoui d’origine fassi. Architecte de métier, d’une architecture, parait-il où le sens du détail est poussé à l’extrême ; rien à voir, sans doute, avec sa peinture colorée, jubilatoire, pétillante, fantasque et fantastique. S’il a toujours peint, ce n’est qu’en 2015 qu’il s’est décidé à exposer son travail.

Une peinture qui lui ressemble, tellement le personnage est chaleureux, communicatif. Karim a les yeux qui brillent, ne cherchant pas à cacher l’enfant qui gambade en lui. Ses toiles s’appellent : une chatte brûlante, joie à Walidia, la chienne mante religieuse, coeur palpitant, jeu d’enfant… Tout un programme ! Une peinture qu’il faudrait pouvoir avoir chez soi, en se levant du lit, pour que ne s’éteignent pas nos rêves, et comme antidote à la morosité ambiante. A consommer sans modération !

https://www.facebook.com/KarimMarrakchi.Peintre/

Details

Email:

-