Le métier de vendeur ambulants de cigarettes évolue. De plus en plus, la vente au détail est remplacée par la vente au paquet…

Ambulants, ils attirent votre oreille par le cliquetis des piécettes qu’ils font sonner dans le creux de la main, aux terrasses des cafés, au marché, dans les autocars en partance… Sédentaires, ils sollicitent votre regard par une cartouche vide, posée verticalement au bord de la chaussée.

Présents partout au Maroc, ils seront votre providence quand il vous brûle d’en griller une ! Cependant , ce petit commerce est essentiellement adapté au niveau de vie marocain, permettant aux fumeurs désargentés d’acheter quelques cigarettes à deux dirhams au lieu d’un paquet à trente-deux dirhams.

Le choix est restreint . Souvent, tout au plus, trois produits : blondes américaine (Malboro) ou marocaine (Marquise), brune marocaine (Casa Sport), On y trouve éventuellement « nibro », la feuille à rouler, indispensable aux fumeurs de joints.

Marrakech, ce petit métier fait vivoter des milliers de personnes, adolescents, femmes âgées  (rarement) et hommes mûrs. Ces derniers, souvent d’anciens malfrats, sont de fins observateurs, indicateurs de police à l’occasion ; aussi  sont-ils  redoutés, surtout à Marrakech.

Mais, chassés des terrasses de café où les serveurs s’approprient leur tâche, délaissés par une clientèle moins démunie, sont-ils appelés à disparaître? Certains s’adaptent et proposent désormais des plateaux avec un assortiment de paquets entiers…

Alain G.

Details

Email:

-