Exposition Collective du 17 Novembre 2017 – 15 Janvier  2018

Galerie Rê
Angles rue de la mosquée et 3, rue Ibn Toumert, Marrakech
www.galeriere.com

Bilal Chrif, M’barek Bouhchichi, Yasmina Ziyat

Bilal Chrif nous livre une abstraction gestuelle à base de traits discontinus  formant des espaces dynamiques. Ajoutant de la couleur à ses gris, il revisite ses principes de structures auto-imposées. A la fois robustes et raffinées, les toiles de Chrif  révèlent une recherche d’équilibre presque musical. La narration abstraite de chaque toile peut faire songer à des artistes ayant marqué notre inconscient collectif, tel un Basquiat ou plus contemporain, un Christopher Wool. Les grands, les moyens et les petits formats sont pleins d’énergie et de ponctuation lyrique.

Les formes du style gestuel de M’barek Bouhchichi sont plus turbulentes que celles de Bilal. Ses œuvres provocatrices, tout en  constituant un équilibre visuel, dégagent non seulement une énergie spontanée mais aussi une constante réfléchie sur l’ensemble de ses compositions. Dans ce cirque de formes visuelles résultantes, nous découvrons un rythme d’accélération plus fluide de ‘splashs’ et de spirales tourbillonnantes, qui font ‘bouger’ les volumes cubiques suspendus dans l’espace.

Par contre,  dans le travail de Yasmina Ziyat nous découvrons un univers  de paysages entrevus à travers des fragments de tissus. Tous ses travaux sont des œuvres abstraites utilisant très peu de couleurs, principalement du gris, du noir, du blanc et du bleu. Sa démarche est fondée sur la pratique de la “déconstruction” puisqu’elle utilise, pour créer ses paysages, une multitude de matériaux usés, fragmentés et raccordés par des bouts de tissus eux-mêmes déchirés et troués. Ses œuvres font naître des assemblages mosaïqués et hétéroclites proches des fantastiques paysages sous-marins.

Lucien Viola

Details

Email:

-