Zone membre

Identifiants perdus - Inscription

Marrakech : guide des musées et monuments

Des nouveaux lieux à visiter

Vous avez l’habitude de recevoir des amis, des clients réguliers à Marrakech mais vous avez parfois l’impression qu’ils ont fait le tour, que vous n’avez rien de nouveau à leur présenter. Pourtant, régulièrement, de nouvelles adresses apparaissent. Il ne s’agit pas ici des nouveaux restaurants et cafés, mais bien de ces lieux qui relèvent du patrimoine ou de la culture, et qui servent de locomotives au tourisme.

Le Musée Boucharouite : Ouvert depuis plus d’un an, en hit parade sur TripAdvisor des lieux à visiter, ce musée reste encore méconnu. Patrick, un collectionneur passionné de ces tapis un peu méprisés  parce que faits de morceaux de tissus recyclés, possède une collection exceptionnelle d’une étonnante modernité. Mis en parallèle avec des tableaux contemporains, on mesure comment ces pièces créées par des femmes souvent anonymes s’inscrivent totalement dans notre époque.
En faisant le choix de maintenir son ancienne maison d’hôtes dans sa configuration initiale, il a permis une scénographie originale, beaucoup moins ennuyeuse que celles pratiquées par les musées conventionnels.
Désormais : le café du Musée Boucharouite est ouvert et propose des en-cas en terrasse à prix doux.

Le Musée des bijoux : Après une première tentative qui avait fait long feu, le musée des bijoux à réouvert. Ce musée qui se veut avant tout didactique, en présentant les différentes régions du Maroc et les styles spécifiques de bijoux. En terrasse, un très agréable espace de restauration est aussi proposé.

Le Musée de la médina : plus conventionnel dans sa scénographie, ce musée s’inscrit dans la même mouvance que le Musée Tiskiwin, le Musée de l’Art de vivre,  Dar Si Saïd et, dans une moindre mesure, le Musée de Marrakech, en présentant des pièces anciennes emblématiques de l’art populaire (céramiques, meubles, bijoux…). Ils contribuent tous, à leur manière, à la préservation du patrimoine du Maroc. Peut-être, un jour, ces musées devront-ils se rapprocher ou échanger des collections, pour se différentier et approfondir une thématique…

Le Musée de Mouassine : La Douiria, ce petit bijou d’architecture, qui appartient à la Maison de la photographie, vient d’acquérir et rénover une partie du bâtiment central de la propriété d’origine ; ainsi, ce lieu, qui était un peu confiné, trouve enfin une vraie respiration  et va pouvoir accueillir des expositions temporaires. La Douiria a donc changé d'intitulé et devient Le Musée Mouassine.

Alors que les acteurs touristiques (patrons d’hôtels, propriétaires de riads, bazaristes…) se plaignent que Marrakech a perdu son effervescence desannées2000-2010, il faut reconnaître aux pouvoirs publics le mérite de ne pas rester inactifs : la Place des ferblantiers, le quartier du Mellah, les alentours de la mosquée de la Kasbah et Bab Tarzout font l’objet de rénovations ambitieuses. Le contexte international n’est pas favorable et nous  pouvons difficilement impacter sur celui-ci. Par contre, pour demeurer attractive, Marrakech doit améliorer son offre. Le rôle que jouent  les opérateurs privés mentionnées ci-dessus n’est pas négligeable ; un Musée doit attendre des années avant de trouver son public, son référencement dans les guides, son équilibre financier. Faute de financement public, c’est par notre soutient de tous que ces lieux seront en mesure de s’inscrire durablement dans l’offre touristique marrakchia. Visitez les ; faites-les découvrir !

Météo à Marrakech